if (!string.IsNullOrEmpty(Model.NewsHero)) { La fine fleur d’Opel }

Les fleurons de la gamme sur le stand Opel.De l’Admiral 1937 à la nouvelle Insignia.

vlaggenschepen

Les grosses pointures d’Opel ont les yeux rivés sur le 29e salon de l’automobile ancienne Techno Classica d’Essen, où Opel Classic et les passionnés d’Alt Opel IG (le club des possesseurs d’Opel anciennes) vont exposer les hauts de gamme de Rüsselsheim d’hier et d’aujourd'hui. Cette année le stand est placé sous le thème des hauts de gamme Opel et les voitures seront exposées sur le stand d’une superficie totale de 400 m² dans le Hall 2. L’Admiral, légendaire fleuron d’Opel lancé en 1937, est le fer de lance de la flottille Opel. Quand on le regarde de près, il est bien difficile d’imaginer que ce merveilleux vaisseau de style art déco a déjà 80 ans au compteur. Le voyage dans le temps se poursuit avec la deux millionième Opel, une Kapitän produite en 1956. Des grandes anciennes illustrant la trilogie des KAD (Käpitan, Admiral, Diplomat) seront présentes comme une Diplomat A 1968 et une Opel Admiral 1970, de véritables vaisseaux de la route. La Senator A 1978 est une création représentative des années 1970, en ce sens qu’elle s’orientait vers plus de rationalité, tandis que le nouveau fleuron d’Opel, l’Insignia Grand Sport, illustre la philosophie de design actuelle d’Opel « rencontre de l’art et de la précision allemande. »

L’élite de la gamme Opel va retrouver les feux de la rampe au Techno Classica d’Essen – tout comme il y a 80 ans à Rüsselsheim. Le 17 février 1937, pour marquer le 75e anniversaire de la société Adam Opel AG, le constructeur présentait deux nouveautés d’un modernisme absolu : l’Admiral et la Super 6. Les deux voitures étaient équipées de motorisations dernier-cri : un six-cylindres en ligne de 2,5 litres délivrant 55 ch pour la première, et un six en ligne de 3,6 litres de 75 ch pour la seconde. L’Admiral a été la première d’une lignée de modèles de luxe qui allait durer 40 ans. La Super 6 annonçait la très réussie Kapitän 1938.

insigkap

40 ans après l’arrivée de l’Admiral, Opel renouvelait l’aristocratie de son offre. A partir de 1977, le rôle de haut de gamme de l’offre du constructeur était confié à la Senator. La Senator et sa variante coupé appelée Monza étaient les premières Opel disposant d’une suspension arrière à roues indépendantes et de ressorts de suspension hélicoïdaux à encombrement réduit dénommés mini-blocks.

Quatre autres décennies plus tard, quatre-vingts ans après l’Admiral, l’heure a sonné pour un nouvel événement en haut de gamme : la nouvelle Opel Insignia Grand Sport fera sa première apparition au salon Techno Classica.

OpelTeaser

Nos localite(s)

Données de contact